BNP Paribas, une survalorisation des cours

Les cours de l’entreprise BNP Paribas, qui sont notamment disponibles sur le broker eToro, sont actuellement caractérisés par une survalorisation boursière étant donné que le titre a récemment largement dépassé ses objectifs de 50,30 euros l’action, pour directement aller chercher la résistance des 54,45 euros le titre. Cette survalorisation est assez étonnante dans la mesure où le contexte bancaire est actuellement assez difficile, notamment avec la Deutsche Bank mais aussi pour plusieurs banques italiennes qui font actuellement l’objet de nombreuses critiques et de difficultés qui s’avèrent devenir chroniques. Ainsi, cette survalorisation doit être prise en compte avec beaucoup de pincettes dans la mesure où elle ne repose que sur très peu d’éléments concrets.

Il faudra donc s’attendre à ce que la dégringolade soit aussi puissante que ne l’a été la progression. On pourrait toutefois raisonnablement atteindre le niveau de la résistance des 54,45 euros l’action mais, ensuite, il pourrait être très pertinent de placer un ordre de bourse à la baisse afin d’aller profiter de la phase descendante qui s’annonce pour BNP Paribas. Rapidement, on pourrait retourner vers le niveau des 50,30 euros puis des 48 euros le titre et cela en l’espace de quelques séances tout au plus. Quoi qu’il en soit, cet actif reste valable pour les personnes qui recherchent des investissements en intraday mais est évidemment à éviter si vous recherchez à faire du trading sur des unités de temps plus longues. Ce conseil est donc à retenir si vous comptez acheter des actions de la banque française.

Reprise généralisée sur les marchés

Vendredi dernier, le CAC 40 progressait de 0,10% pour s’échanger à 4241 points avec des volumes dépassant à peine le milliard d’euros. Concernant les autres places boursières européennes, on a pu constater que les trader n’étaient pas vraiment au rendez-vous dans la mesure où les volumes d’échanges ont également été plutôt faibles malgré des progressions assez intéressantes, par exemple pour le FTSE100 qui a pu récupérer de sa perte de valeur suite à la sortie de l’Angleterre de l’Union européenne. Globalement, on constate une certaine résistance des marchés vis-à-vis de l’action future des banques centrales. De plus, les rendements des obligations allemandes, britanniques, ou encore japonaises sont actuellement en train d’atteindre de nouveaux plus bas. On constate aussi toujours que le Yen constitue une valeur refuge pour les investisseurs étant donné qu’il ne cesse de progresser depuis plusieurs semaines, ayant encore gagné 0,72% face au dollar vendredi dernier. À cet égard, les places boursières japonaises sont également en train de se reprendre doucement, à l’instar de la bourse de Tokyo qui a pris vendredi dernier 0,68% ou encore du Shanghai Composite qui a progressé timidement de 0,10%.

Se former lorsque l’on est débutant

Les conditions semblent donc réunies pour que les investisseurs les moins expérimentés reviennent sur les marchés. Si d’ailleurs ce profil vous correspond, sachez que vous pouvez apprendre à savoir comment devenir trader, notamment à travers des formations boursières qui sont dispensées dans des écoles reconnues par l’Etat. Vous pourrez en trouver d’autres gratuitement à travers votre broker qui peut potentiellement dispenser un certain nombre de vidéos pour que vous puissiez maîtriser les fondamentaux du trading. Mais encore faut-il que vous puissiez trouver le meilleur broker qui pourra vous proposer des formations qualitatives.

Toyota rappelle des millions de véhicules

Alors que le marché de l’automobile est actuellement en grande difficulté, notamment en raison de l’affaire Volkswagen mais également du fait d’une baisse importante des ventes de voitures automobiles dans les pays émergeants, on vient d’apprendre que le constructeur japonais Toyota a décidé de rappeler plus de 3 millions de véhicules dans le monde.

Si le constructeur effectue cette démarche, c’est en raison de risques de défauts concernant les airbags mais également sur les unités de contrôle des émissions. Alors qu’il avait commencé à rappeler plus de 2,8 millions de véhicules en raison d’un défaut sur les unités de contrôle des émissions, le constructeur à quelques heures plus tard indiqué qu’il fallait aussi rappeler 1,43 million de voitures supplémentaires en raison d’un dysfonctionnement, cette fois des airbags.

Une communication maladroite

Autant dire que la communication de l’entreprise autour de ce rappel a été catastrophique, ce qui n’a pas manqué de susciter l’indignation sur les marchés financiers qui ont lourdement sanctionné la valeur Toyota. L’entreprise a toutefois annoncé qu’aucun accident n’avait été comptabilisé en raison de ces défauts mais cela n’a pas suffi à renouer avec la confiance des investisseurs. C’est principalement le modèle Prius qui fait l’objet de ce rappel mais également le modèle Lexus est également concerné, sachant que ce sont les véhicules produits entre 2010 et 2012 qui sont concernés. Jouer en bourse sur le marché de l’automobile est donc fortement déconseillé actuellement, ce marché ne constituant nullement une opportunité pour effectuer un placement argent intéressant. Si vous désirez toutefois investir coûte que coûte sur les marchés financiers actuellement, vous pouvez Ouvrir compte Ava Trade et sélectionner des secteurs plus porteurs mais également plus stables comme par exemple celui de l’aéronautique.

Repérer les points clés en bourse

Il est essentiel de repérer les bonnes configurations de marché afin de pouvoir en profiter et maximiser vos gains, mais surtout pour pouvoir vous positionner dans des conditions de marché optimales. Si vous êtes à la recherche d’une configuration intéressante, alors vous pouvez vous tourner vers l’eurodollar qui présente des caractéristiques pour investir. A moyen terme, le cours de l’eurodollar est dans un canal haussier depuis plusieurs semaines. Pour rappel, un canal haussier s’obtient lorsqu’une ligne de tendance permet de pouvoir réunir au moins 3 points.

Le cas de l’eurodollar

C’est donc le cas avec l’eurodollar qui s’inscrit donc depuis plusieurs semaines maintenant dans une ligne de tendance haussière. L’identification de lignes de tendance vous permet de pouvoir gagner en précision puisque vous serez capable de pouvoir savoir de manière extrêmement précise où les cours vont retomber, que ce soit par exemple sur des supports qui seraient créés grâce à ces lignes de tendance mais également où les cours seront susceptibles de buter pour redescendre à la baisse. L’eurodollar est donc venu vendredi dernier faire un point bas pile-poil sur la borne basse du canal haussier. Si vous aviez par exemple identifié ce point, vous auriez pu programmer un ordre d’achat avec un stop serré afin de pouvoir profiter d’une dynamique très intéressante qui vous aurait permis de pouvoir engranger des dizaines de points sur cet actif. Si vous avez envie de savoir comment devenir trader et gagner réellement de l’argent sur les marchés, alors ouvrez votre logiciel de trading eToro ou de votre broker NessFX et passez des heures à essayer de tracer des lignes de tendance pour essayer de trouver les points clés qui vous permettront d’avoir un coup d’avance et ainsi vous positionner au mieux.

Delta Air Lines augmente son dividende pour compenser les mauvaises nouvelles

Delta Air Lines a publié dans un communiqué une information importante concernant l’évolution de ses résultats pour les mois à venir. En effet, le groupe a indiqué que ses capacités de production pour l’hiver prochain seraient inférieures à ce qu’il avait prévu. De ce fait, Delta Air Lines va devoir reporter la livraison d’un total de quatre Airbus, ce qui n’est pas sans peser lourdement sur l’activité de l’entreprise. La livraison de ces avions va donc être repoussée à 2019 alors que la commande était initialement prévue pour 2018. Le groupe justifie ce retard en raison du développement de ses concurrents de plus en plus important mais aussi en raison des matières premières, dont les prix tendent à peser sur la production du groupe.

Rappelons que Delta Air Lines est la première compagnie aérienne américaine et la deuxième au monde et que dans sa volonté de maintenir son rang mais aussi de pouvoir dépasser son éternel rival Boeing, elle doit faire preuve de stratégie dans ces temps difficiles. Logiquement, l’action de Delta Air Lines a perdu du terrain en bourse, les investisseurs étant inquiets de l’évolution à court terme de l’entreprise. Cependant, la baisse a été assez réduite dans la mesure où le groupe a également annoncé que son dividende allait progresser de 50% pour s’estimer à 0,81€ par action. Le groupe désire donc malgré ses mauvaises nouvelles récompenser ses fidèles actionnaires en augmentant de manière concrète leur rémunération. Si vous cherchez à devenir riche en investissant sur les marchés financiers, les valeurs issues du secteur des compagnies aériennes ne sont pas des valeurs prioritaires dans lesquelles vous devriez investir, sachant que d’autres secteurs, comme l’armement ou la pétrochimie, constituent des secteurs beaucoup plus rentables et stables pour placer votre argent.

Bons résultats de l’assurance-vie en mars

L’assurance-vie continue de séduire les épargnants français qui ont placé pas moins de 2,2 milliards d’euros sur ce produit au mois de mars dernier, contre 2,6 milliards d’euros en février, d’après les chiffres de l’Association française de l’assurance. Les unités de compte, qui sont des supports en partie investis en actions, ont quant à elles attiré près de 2,4 milliards d’euros. La collecte nette globale de l’assurance-vie a atteint 16,8 milliards d’euros depuis début 2016, dont 3,4 milliards ont été dirigés vers les unités de compte. L’encours de l’assurance-vie a quant à lui atteint un total de 1 588,60 milliards d’euros à la fin du mois de mars. Ces chiffres témoignent du succès dont fait l’objet l’assurance-vie depuis de nombreux mois, en raison de sa rentabilité qui s’avère être l’une des plus intéressantes comparé aux autres produits d’épargne comme le livret A.

Pourquoi souscrire son assurance-vie en ligne ?

Il faut savoir que les contrats d’assurance-vie n’offrent pas tous les mêmes avantages, notamment concernant leur rendement. La souscription d’une assurance sur internet est ainsi une démarche bien plus intéressante que celle consistant à souscrire un contrat chez un établissement bancaire classique. Les assurances-vie en ligne offrent en effet des fonds en euros dont la performance est généralement plus élevée. Mais l’assurance en ligne revêt aussi d’autres avantages, comme la possibilité de souscrire ce produit sur internet, de le gérer et de le clôturer à distance, sans avoir à prendre de rendez-vous avec un conseiller bancaire. En outre, opter pour un contrat en ligne permet de profiter de frais réduits, dans la mesure où les frais d’entrée, de sortie, de versements et d’arbitrage sont généralement offerts par les banques en ligne. Vous pouvez par exemple ouvrir un compte La NET Agence ou ouvrir un compte BforBank pour souscrire votre assurance-vie en ligne ou alors avoir recours à des comparateurs pour savoir quel banque choisir dans cette optique.